Dark Project 2 : l’Age de Metal sur PC : un jeu mythique

Looking Glass Studios développe Dark Project 2 : l’Age de Métal, sorti le 21 mars 2000 sur PC. Grâce à son thème original, le jeu ne reçoit que de bonnes notes de la part des critiques soit au-dessus de 85%.

L’intrigue

Comme dans le premier opus, le joueur incarne Garrett, l’ex-gardien devenu voleur. Il vit à l’époque du Moyen-âge et de la révolution industrielle. Garrett n’a rien d’un combattant surentrainé. Son allure est plutôt commune. Pour vivre, il vole les biens des riches. Il choisit les demeures les mieux gardées des personnes les plus riches de la ville. Mais Garrett sait rester discret pour éviter d’être repéré. Pour ce faire il dispose d’une matraque lui servant de maitriser les vigiles sans les tuer. Les flèches à eau lui permettent d’éteindre des torches.

Cependant, lors de l’un de ses nombreux cambriolages il s’est rendu compte des projets diaboliques de la secte nommée les Mécanistes. Cet organisme adepte des nouvelles technologies fait construire de dangereux cyborgs. Ils ont aussi pour but de semer la panique dans la cité grâce à la distribution d’un gaz qu’ils ont développé. Afin de connaitre tous les plans de la secte, Garrett se lance dans une mission d’infiltration. Il découvre les activités machiavélique des Mécanistes notamment utiliser des mendiants, des voleurs et des prostituées comme cobayes pour leur expérience. Pour sauver la cité, Garrett effectue un sabotage pour que les cyborgs se retournent contre les dirigeants des Mécanistes.

Des missions délicates mais passionnantes

Quand on joue à Dark Project, on se prépare à entrer dans un environnement très sombre. Ce deuxième volet est même bien plus obscur que le précédent. Chaque mission se passe donc pendant la nuit où il y a peu de lumière. Le décor nous plonge dans une ville obscure et ténébreuse. Pour plus de frisson, on retrouve des caméras de surveillance en forme de visages métalliques et aux yeux brillants.

dark-project-the-metal-age-test

On compte 15 missions à accomplir pour ce jeu dont le kidnapping organisé ou bien le braquage de banque. Pour venir à bout de chaque étape, il faut de la discrétion, des astuces et de l’improvisation. Même si le jeu est un jeu en vue subjective, il faut éviter de tirer n’importe où. La prudence est un comportement essentiel dans Dark Project 2. Lors des déplacements, on a besoin de délicatesse pour éviter les bruits. Combattre les gardes est interdit car même en cas de victoire, on échoue la mission.

Dark Project présente un concept vraiment passionnant avec la possibilité de neutraliser l’ennemi en toute discrétion. Chaque détail du gameplay accroche comme les excellents bruitages laissant entendre les bruits des pas et les conversations entre gardes.

Pour plus de fun, Garrett peut prendre des potions d’invisibilité. Un œil mécanique est aussi disponible pour zoomer. Le joueur peut également jeter un globe pour observer une scène depuis un coin. Seuls le graphisme et le moteur Dark Engine sont à plaindre. On imagine bien de la réalité virtuelle ici. Et si vous ne connaissez pas, venez sur cet article.